Les récits de mer des Favre en mer! De Saint-Brieuc aux îles anglo-normandes | Explorer 54

De Saint-Brieuc aux îles anglo-normandes

IMG_31072016_070234_HDR


Après une petite semaine d'ultimes préparations à Saint-Brieuc, comprenant une longue liste dont la mise en place de l’annexe (notre petit bateau pneumatique avec un moteur de 20CV baptisé Castor, qui nous servira de « voiture » pour aller à terre ou en excursion quand le bateau est à l’ancre), l’achat de tous les outils nécessaires en cas de pépin, l’avitaillement, la visite des copains en vacances à Saint-Malo, nous voilà enfin partis de bon matin pour de nouvelles aventures! 

Première navigation en direction des îles anglo-normandes avec Julie à bord. Comme l’été dernier, le vent nous a poussés vers Jersey et du coup, nous sommes retournés au mouillage de « Point de but »,  un nom qui nous sied, notre seul impératif étant de retrouver Robin qui atterit à Bristol le 6 août.  Juste le plaisir de retrouver les sensations de la mer, le bateau qui tangue, le clapotis des vagues, le froissement des voiles et prendre en main Pollux, à moins que ce soit lui qui nous prenne par la main!

Il n’y a que 40 miles à parcourir pour arriver à Jersey mais dès qu’on pose pied à terre, c’est déjà l’Angleterre!  « Look right, look left », histoire de ne pas se faire écraser par les voitures arrivant déjà du mauvais côté, échoppes qui ferment à 16:30, pubs aux devantures fleuries, accent pincé: j’adore! En plus, ils ont un patois très charmant! Bien sûr, on a mangé une glace à la vanille faite du meilleur lait « Jersey Cows » et dégusté les fraises locales ainsi que du cidre au pub!

Ce soir, nous sommes bien à l’abri dans le port. C’est le 1er août, Julie a sorti les lampions pour notre fête nationale, l’ambiance est cosy à bord. Géraud et Stéphane de chez Futuna nous ont rejoint avec le ferry pour faire quelques derniers réglages sur notre dérive. Demain, nous allons naviguer avec eux jusqu’à Guernesey. Le vent souffle fort, ils annoncent 30 noeuds, ça va être sport! J’ai pas envie d’avoir le mal de mer mais il faut voir les navigateurs du coin, ils sont tous motivés dans leurs cirés! 


© Muriel 2014