Pollux au pays du vélo!

Le Danemark, c’est comme les Antilles, sauf qu’on a remplacé les palmiers par des éoliennes

Bien sûr, cela vaut pour les jours de soleil! Et ça tombe bien! Il paraît quil a fait froid et moche tout le mois de juillet  pour une fois, jammène donc lebeau temps!  Cest ce quon nous a dit alors quon dégustait une glace colossale dans la petite ville de Naksov, première étape de notre courte virée danoise. A linstinct, on déniché une des 5 meilleure échoppe du pays, un petit article de journal collé sur la vitrine en témoignait, et on vous jure que ça valait lexpérience! Un cône dans lequel se trouvaient, une boule de glace au choix, avec une tête de nègre, une sorte de mashmallow gluant rose surmonté de soft ice avec par dessus, de la crème fouettée, toute cette construction glacée saupoudrée de paillettes de chocolat! Cest bien simple, tout les gens que lon croisait depuis 15 minutes tenaient une glaçe à la main. Pas difficile de trouver ladresse!

Autre particularité de la ville, la plus vielle rue piétonne du pays. Mais nous, ce quon a aimé, cest le calme dans notre mouillage situé sous le vent dune des îles de l'embouchure, entouré doiseaux et de nuages bas. Il y a des maisons isolées, des phares, des lumières exceptionnelles. 

Le lendemain, cétait un grand jour! Notre fête nationale et notre excursion à Copenhague! Lever très matinal, 5 heures de moteur car pas de vent, et à peine ammarés au quai de la ville de Korsør que nous nous jetions dans un bus, puis dans un train! 2 heures après, nous débarquions dans la capitale! Quel choc! Des touristes partout, le parc dattraction du Tivoli devant nous! Mais nous avions faim. Hervé a alors déniché un endroit exceptionnel où manger des smørebrød, ces sandwichs « ouverts » de pain noir surmontés de poisson marinés. Délicieux et très jolis! Nous ne sommes pas "boutiques" mais on a quand même été s’extasier sur les dernières collections de LEGO (vivement que je sois grand-mère!) et de designer danois. 

DSC_0482

Mais le must, bien sûr, c’était d’arpenter la ville à vélo! Une sorte d’IPAD est installé sur le guidon de ces 2-roues électrifiés, et en quelques clics, avec une carte de crédit, nous avions débloqué l’engin! 

Pour nous, grands spécialistes et amateurs de vélo, pour qui l’équation favorite est (x=N+1), N étant le nombre de vélo que nous avons actuellement, c’était un pur bonheur de se retrouver sur des ponts à vélos, dans des embouteillages de vélos, parmi une foule à vélo! 

Bref, on a adoré cette ville!

Demain, départ pour la Suède, mais on reviendra, c’est sûr! 




© Muriel 2014